BLOG Innovation
Retour
17/11/2016

> Innovations techniques

Techniques nouvelles et innovations dans le recyclage des emballages plastiques

Recyclage emballages
Crédits photo : Pixabay

Le salon de l’emballage ALL4PACK qui se tient au Parc des expositions de Villepinte permet de découvrir les nombreuses innovations dans le domaine de l’emballage et les chaînes de conditionnement.

L’une d’elles retient notre attention.

 

L’emballage : multi-fonctions mais polluant la plupart du temps !

Le packaging a pour fonctions principales de garantir la sécurité (alimentaire, phytosanitaire), la protection et la conservation des qualités des produits contenus.

Ses fonctions secondaires sont de communiquer sur le produit, d’attirer l’attention du consommateur dans les linéaires quand il s’agit d’un produit de consommation courante pour le grand public et d’informer sur le contenu (mentions obligatoires et légales telles les ingrédients, la date limite de consommation…).

Le consommateur est de plus en plus sensible aux questions environnementales et averti des conséquences de ses actes d’achat à la fois sur le plan social, économique et environnemental. Sachant que 90% des déchets retrouvés dans les océans sont des plastiques, le secteur cherche à innover afin de réduire son impact sur l’environnement.

L’idée globale derrière cette innovation est que le packaging, après utilisation, ne devrait pas devenir un déchet mais au mieux, une ressource réutilisable. Or, une bouteille en plastique sur 5 est revalorisée, la marge d’amélioration est encore immense… surtout si l’on prend comme base de référence le nombre de bouteilles vendues et non le nombre de bouteilles mises à la benne en vue de son recyclage.

Ces dernières années, la mode du monde du packaging a été aux « shrink sleeves » : manchons, films plastiques qui habillent bouteilles, pots, boîtes autres contenants.
Ces films thermo-rétractables permettent de mettre le produit, la marque, son visuel et ses codes couleurs en valeur. Boire de l’eau minérale c’est bien, boire de l’eau de source dans une bouteille customisée en personnages de la série des films Star-Wars, c’est beaucoup plus fun… surtout pour la cible des enfants !
Pour le distributeur, l’impact sur le linéaire est beaucoup plus fort, en corner promotionnel ou linéaire plus classique.
Les enfants, petits et grands, apprécient également l’effet collector.


Solution technique nouvelle du recyclage

Du point de vue du recyclage, la difficulté que présente ce « binôme » (PET-shrink sleeve) est de recycler et valoriser des plastiques de natures différentes car on ne recycle pas du PET (polytéréphtalate d'éthylène) avec du PVC (polychlorure de vinyle).
Or, en l’espèce, les bouteilles sont en PET, un plastique qui se valorise à part.

La difficulté était donc de développer des shrink sleeves qui puissent :
  • Dans l’idéal, être recyclées/revalorisées,
  • Sinon, et à tout le moins, contaminer le moins possible le PET lors de la valorisation de la bouteille entière (bouteille en PET + shrink sleeve).
Concrètement, cette contamination du PET peut revêtir deux formes aux origines diverses :
  • la matière du sleeve,
  • les encres et vernis technologiques recouvrant le manchon (sleeve).

Techniquement parlant, les solutions de recyclage et de valorisation qui ont été développées par SLEEVER INTERNATIONAL sont :
  • Les bouteilles à recycler sont broyées en boulettes de PET + film + encres et vernis ;
  • Au moyen de la flotation (flottaison) des boulettes dans un bain liquide, les éléments se séparent, le PET reste à la surface, le film coule ; c’est la phase de SEPARATION (tri par la technique NIR, identification de la matière puis séparation) ;
  • In fine, les boulettes de PET sont à nouveau utilisées pour fabriquer des bouteilles.
En apparence, cela coule de source, toutefois la réalité est tout autre.
La séparation par la flottaison des boulettes se fait dans un bain liquide à 88 degrés Celsius pendant un quart d’heure environ. Pendant cette phase, les encres et vernis technologiques qui revêtent le sleeve, fondent et coulent au fond. Il a fallu trois ans de recherche et développement pour trouver la solution technique visant à réduire au maximum l’effet du bleeding notamment par le calcul des densités. La solution nouvelle fait l’économie de la colle entre la bouteille en PET et le film décoratif ; cette absence de colle aide d’autant la phase de séparation.

Eviter les migrations chimiques des encres et vernis technologiques (entre le film-manchon et la bouteille en PET d’une part et la bouteille et son contenu alimentaire ou médical d’autre part) a été riche d’enseignements et a permis à la société d’obtenir une « compatibilité alimentaire » pour ses produits.
 

Après les efforts, les récompenses

Pour ces innovations, efforts de recherche et développement dans l’amélioration de la recyclabilité de ses produits, SLEEVER International est récompensée et gagne un INNOVATION AWARD 2016 dans la catégorie «Matières premières et consommables / accessoires et composants / emballages et contenants» du Salon ALL4PACK 2016.

Le directeur de la R&D&I, Monsieur Pascal Chapon, peut être fier, son enthousiasme est communicatif quand il décrit la solution trouvée après les vicissitudes rencontrées et l’exigence du cahier des charges d’innovation.

Cette société a d’autres projets dans ses cartons, elle travaille désormais sur des packagings connectés, smart labels. Les QR codes renvoient à des sites d’informations et d’Entertainment et à des applications mobiles, designed sur mesure aux différentes cibles commerciales du produit…

Même si les idées sont de libre parcours et qu’une telle idée n’est pas appropriable en soi, gageons que les solutions techniques réalisées resteront focalisées dans le respect de l’environnement, du recyclage et de la valorisation des déchets.