Les derniers sujets
Thèmes

Bonjour et bienvenus sur notre blog qui est un espace d’échanges, d’idées et d’informations relatives à l’innovation (créativité, gestion de l'innovation, protection par le droit de la propriété intellectuelle et industrielle, contractualisation et valorisation). Vos commentaires et le partage de vos informations y sont plus que bienvenus, pour un enrichissement mutuel de la communauté d’idées, de courants et d’expressions de la créativité.

A vos innovations !

Cécile BARRIO

Adidas, leader du développement durable dans le monde du sport.


Crédit photo : Adidas


J'ai lu avec un grand intérêt l'article intitulé "Adidas, leader de l'éco-conception" paru le 3 mars, en voici mon analyse...


L'article 
Dans son numéro de mardi, l’Equipe s’est intéressé à Adidas, leader du développement durable dans le monde du sport. Un processus démarré il y a presque 30 ans, qui lui permet aujourd’hui de devancer largement ses concurrents.

Organisée à Paris en décembre dernier, la COP 21 (conférence mondiale sur l’environnement) a vu un équipementier, Adidas en l’occurrence, s’immiscer dans la sphère médiatique. La marque aux 3 bandes a décidé, en marge de l’événement, de présenter une deuxième chaussure écolo. En partenariat avec Parley for the Oceans, elle avait présenté le prototype de son premier modèle le 30 juin 2015, à l’occasion de la journée organisée par les Nations Unies : Les océans. Climat et vie. Construites à base de filets de pêche et de plastiques retrouvés dans les océans, les deux nouveautés d’Adidas devraient être commercialisées dans le courant de l’année.  « Le positionnement des grandes marques par l’innovation est un processus normal, mais il faudra arriver à déployer à grande échelle cette éco-conception. » Une volonté de repenser tout son système de production, pour le rendre plus respectable de l’environnement.


Le football pro bénéficie aussi de l’éco-conception
C’est en 1989 qu’Adidas s’est lancé dans ce projet de développement durable. Désireux de sensibiliser toutes ses branches à la protection de l’environnement, la marque a d’abord commencé par bannir l’utilisation de gaz CFC (gaz fluorés aggravant l’effet de serre). S’en sont suivis de nombreux changements comme la réduction du nombre d’échantillons utilisés par les designers. En 2014, la firme allemande a même lancé une nouvelle gamme de vêtements en polyester recyclé. Des vêtements que les joueurs de football du Bayern Munich ou encore du Real Madrid ont portés durant la saison. Lors du forum économique de Davos en janvier, la marque est arrivée en 5ème position du Global 100. Mais surtout, aucun de ses concurrents ne figure dans ce classement qui réunit les 100 entreprises ayant fait le plus d’efforts dans leur politique de développement durable.

Source : http://www.ilosport.fr/equipement/chaussures/adidas-leader-de-l-eco-conception


Mon éclairage sur le sujet

La Propriété Industrielle et l’écoconception

Certes, l’IDEE pure, l’idée en soi de fabriquer des chaussures de sport à partir de déchets plastiques retrouvés dans les océans, notamment les filets de pêche, n’est pas protégeable en tant que telle.

C’est l’un des principes fondateurs, majeurs et fondamentaux du droit de la propriété industrielle, car, selon une phrase célèbre du Doyen Paul Roubier (1886-1963) « les idées sont de libre-parcours ».

Toutefois, notre matière du droit de la Propriété Industrielle a accompagné, tout au long du processus, depuis l’idée à la création du produit fini-, cette chaussure écoconçue qui a pu être  protégée via différents droits de natures et fonctions différentes ; à titre d’exemple :

  • Le procédé de fabrication des semelles intérieures, intermédiaires et externes, la tige et le chaussant sont protégeables par le droit des brevets.
Ce sont les procédés permettant d’atteindre les avantages techniques recherchés qui sont brevetables et, peuvent être, selon les cas : l’absorption des ondes de chocs lors des impacts au sol, l’adhérence au sol, la stabilité et les amortis des impacts, le maintien des brides au niveau du coup de pied, le confort et la posture de la cheville lors des déplacements latéraux, la respiration et l’imperméabilité de la tige et du chaussant) ;

  • Le design de la chaussure, la ligne globale du chaussant, les détails esthétiques et décoratifs, les lignes, les contours, la juxtaposition des motifs, décors et combinaisons de couleurs du chaussant et de la tige, la décoration des semelles extérieure et intérieure (a contrario des semelles intermédiaires) sont protégeables par le droit des dessins et modèles ;

  • Un contrat de partenariat de recherche et développement a dû être signé entre Adidas et la fondation Parley For the Oceans ; occasion unique pour deux savoir-faire et univers de se rencontrer :
    • Celui de la société ADIDAS pour le développement, le design, la mise en ligne de fabrication et la distribution de chaussures de sport,
    • Celui de Parley For the Ocean qui accompagne les projets d’écoconception dans le domaine du recyclage des déchets plastiques des océans.

  • Les bandes parallèles latérales des chaussures sont protégeables par le droit des marques, ce que vient de confirmer la Cour de Justice de l’UE par une décision du 17/02/2016 (affaire C-396/15) allant dans le même sens que la décision du Tribunal de l’UE du 21/05/2015 : Décision de la Cour de Justice
 
Encore une foulée d’avance avec IP Stream !
Les derniers sujets
Thèmes
Agenda